Du côté de la place Vendôme

Joseph Beauregard tourne un documentaire consacré à une histoire des gardes des Sceaux depuis 1981. Une réflexion sur les rapports entre justice et politique, mêlée de sentiments.

Certes moins exposé qu’un Premier ministre, ou sans doute moins qu’un ministre de l’Intérieur, celui de la Justice occupe cependant l’un des postes les plus en vue de la République. Des plus risqués aussi. Lequel n’a pas été confronté aux crises et aux pièges, aux contradictions, aux boulets à traîner, aux conflits à gérer, aux scandales à négocier sous les projecteurs des médias ? De 1981 à 2012, pas moins de dix-sept ministres de la Justice ont occupé la Chancellerie, place Vendôme. Qu’on se souvienne,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Contrôle au faciès : L’État en procès ce lundi

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents