Nos enfants nous accuseront

Prévalence de l’asthme et des allergies, accroissement des maladies cardiaques et cardiovasculaires… Des médecins lancent l’alerte.

Ingrid Merckx  • 20 mai 2015 abonné·es
Nos enfants nous accuseront
© Photo : CHASSENET / BSIP / AFP

Thomas Bourdrel pédale dans une cuvette. Radiologue remplaçant de 40 ans, il traverse Strasbourg à vélo pour se rendre à ses différents lieux de travail. Or, la capitale alsacienne est située dans une vallée entre les Vosges et la Forêt-Noire, qui, du fait de l’absence de vent, piège la pollution entre ses murs. « C’est d’abord à vélo, avant même mes observations médicales, que j’ai pris conscience de l’impact de la pollution, confie-t-il. Je ne suis pas strasbourgeois d’origine. Avant, je travaillais à Bruxelles, qui connaît une énorme circulation automobile,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Pollution : Respirer tue
Temps de lecture : 6 minutes