La petite dette qui monte, qui monte…

L’ambitieux Patrick Drahi n’en finit pas d’aligner les milliards… de dette.

Politis  • 24 juin 2015
Partager :
La petite dette qui monte, qui monte…
Photo : DUFOUR / AFP

L’ambitieux Patrick Drahi n’en finit pas d’aligner les milliards d’euros sur la table. Et les dettes aussi. Un an après avoir racheté SFR pour 13 milliards d’euros, c’est Bouygues Telecom qui se retrouve dans son viseur pour seulement… 10 milliards d’euros. Une formalité pour le nouveau magnat des télécoms qui n’hésite pas à se financer (et s’enrichir) par l’emprunt, sans le moindre cas de conscience. Si le rachat de Bouygues Telecom se réalise, la dette de son groupe Altice atteindrait la modique somme de 40 milliards d’euros. Un détail pour celui qui se targue d’avoir la confiance aveugle des banques, notamment celle de BNP Paribas. Et pendant ce temps-là, la Grèce attend toujours que ses créanciers européens débloquent 7,2 petits milliards d’euros…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don