Diesel : Renault épinglé à son tour

Les émissions de l’Espace excéderaient 13 à 25 fois la norme autorisée.

Volkswagen n’a pas le monopole du « diesel propre »… qui ne l’est pas. Deux mois après les déboires du fleuron de l’industrie automobile allemande, c’est au tour du constructeur français Renault d’être épinglé pour des émissions de gaz polluants excédant la norme autorisée. Selon les résultats d’une enquête publiée par l’association allemande de protection de l’environnement Deutsche Umwelthilfe (DUH), les émissions d’oxyde d’azote du modèle Renault Espace 1.6 dCi atteindraient un niveau 13 à 25 fois…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Emparons-nous du local et refondons la démocratie

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents