Dessiner la rêverie

Dominique Pifarély propose une musique exigeante et engagée.

Souvent, les titres de ses disques donnent le ton. Ou, plus exactement, ils nous renseignent sur certains procédés musicaux à l’œuvre dans le projet. Avec Tracé provisoire, l’essentiel est dit. Le violoniste Dominique Pifarély dessine le plan de la « maison » qu’ils vont ensuite habiter à quatre. Le tracé initial (entendez les compositions de Pifarély), aussi précis soit-il, est voué à la transformation, au renouvellement, au déplacement inédit, à l’impermanence et à la transposition en temps réel, au gré…

Il reste 76% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.