« Après la fin du patriarcat »

France 2 a fait la promotion d’un ahurissant stage « viriliste ».

Il y a deux mois, France 2 a diffusé dans son journal de 20 heures un ««« reportage »»» tourné en caméra cachée dans un bar PMU de Sevran (Seine-Saint-Denis) d’où il ressortait que des indigènes mâles d’apparence (plus ou moins) arabo-musulmane, essentiellement pétris de sexisme comme « au bled », œuvraient, par le moyen notamment de pénibles intimidations verbales, à ce que la clientèle de cet établissement reste exclusivement masculine. Cette diffusion a provoqué, par les monts comme par les vaux de notre cher et vieux pays – où les zincs tachés de calva comptent si notoirement au nombre des plus hauts lieux de la mixité parmi les genres –, de scandalisées indignations : d’aussi hautes autorités politiques et morales que madame Pen et monsieur Wauquiez, additionnées, il va de soi, de quelques éminences du « socialisme » et des médias, ont durablement communié dans la vitupération de ce « café interdit aux femmes ».

Il reste 73% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Téléphone portable à l'école : une belle diversion

Un prof sur le front par

Blog

 lire   partager

Articles récents