Dossier : L'indépendance des médias, c'est quoi ?

Edwy Plenel (Mediapart) : La liberté de l’information contre l’absolu de l’opinion

Une démocratie véritable suppose le respect d’un droit fondamental : le droit d’être informé librement, sérieusement, rigoureusement. D’où la nécessité de médias sans fil à la patte.

La démocratie, ce n’est pas le droit de vote. Une démocratie qui ne serait que cela – le droit de choisir ses dirigeants – peut produire une tyrannie douce où le peuple désigne par intermittence ses maîtres avant de retourner en servitude. Car, s’il est aveuglé par les propagandes partisanes et les idéologies dominantes, les mensonges des pouvoirs étatiques ou des puissances économiques, l’électeur peut voter, sans le savoir, pour son pire ennemi ou son pire malheur. Autrement dit, une démocratie véritable suppose le respect d’un droit plus fondamental : le droit de savoir. Ce droit, c’est celui d’être informé, librement, sérieusement, rigoureusement. Le droit de savoir tout ce qui est d’intérêt public, c’est-à-dire : tout ce qui est fait au nom du peuple souverain, tout ce qui a des conséquences sur nos vies quotidiennes, tout ce que voudraient cacher les intérêts privés qui gangrènent l’intérêt public, tout ce que cherchent à dissimuler les appareils partisans qui veulent conquérir le pouvoir, bref tout ce qui fera de chacun d’entre nous un citoyen libre dans ses choix et autonome dans ses décisions.

Il reste 80% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents