Notre-Dame-des-Landes : La ZAD se sent pousser des ailes

L’abandon du projet d’aéroport n’aveugle pas les opposants et occupants du bocage. Ils se disent prêts au dialogue, mais toujours vigilants pour défendre un modèle né de décennies de résistance.

La fête de la victoire ne leur a pas fait perdre le fil du temps. À la ferme de Bellevue, les travaux se poursuivent sous le « hangar de l’avenir ». Une dalle de béton a été coulée car cette majestueuse armature de bois se destine à accueillir une scierie et un atelier de tannerie. Des projets d’avenir, comme si rien n’avait changé. À l’heure du déjeuner, les éclats de rire, les verres qui trinquent et les exclamations enjouées pleuvent dans la grande salle de réunion. La joyeuse tablée, tous âges et…

Il reste 96% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le mythe du renouveau macronien dans les eaux troubles de la « raison d’Etat »

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents