Dossier : L'Europe sous la pression de l'extrême droite

« En Europe, l’influence de l’extrême droite est indéniable »

Les droites radicales profitent de l’affaiblissement des partis classiques et de la passivité de l’UE pour peser sur les politiques.

La présence de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle française de 2017 a focalisé la menace de l’extrême droite sur sa capacité à accéder au pouvoir. Et sa nette défaite a pu « rassurer ». À bon compte : partout dans l’Union, la menace n’est pas tant l’élection imminente d’un chef de gouvernement d’extrême droite que la radicalisation des droites sous la pression de cette mouvance, désormais troisième parti politique dans une dizaine de pays. Plusieurs partis d’extrême droite se trouvent aux…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents