Homophobes pratiquants

Un documentaire et un livre-enquête se penchent sur les « thérapies de conversion » à destination des personnes homosexuelles. Des pratiques qui, en France, se déploient encore en toute impunité.

Jean-Claude Renard  • 18 décembre 2019 abonné·es
Homophobes pratiquants
© Traitement aux électrochocs. Une image du documentaire Homothérapies, conversion forcée. Ego Productions

J’ai fait mon coming out assez jeune. Comme on fait vraiment confiance à sa famille, on suit ses parents. Ils guident notre vie et ils ont raison. J’y vais en me disant “si ça se trouve, ça va marcher !” » Benoît Berthe grandit au sein d’une famille très pratiquante. Ne pas aller à la messe est un « péché mortel ». Dans son enfance, il fréquente différentes communautés du Renouveau charismatique, mouvement d’origine américaine inspiré de l’évangélisme. L’une des communautés dont la famille est proche est celle des Béatitudes, créée en 1973 par un groupe protestant converti au catholicisme.

À 14 ans, Benoît se sent différent. Et lâche à sa maman : « Si tu sens qu’il y a un truc qui ne va pas, c’est parce que je suis attiré par les garçons. » Sa mère est

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 7 minutes