Dossier : Battre Bolsonaro

Élections au Brésil : comment la favela la Maré a barré la route au covid

En mobilisant sa population, et avec l’appui de la fondation Fiocruz, la plus vaste favela de Rio de Janeiro est parvenue à réduire fortement l’impact de la pandémie.

C 'était angoissant, ces longues files d’attente pour le test du covid. Parce que la demande débordait nos capacités et que le besoin de ces personnes va bien au-delà – soins médicaux, alimentation, emploi, anxiété face au covid… évoque Éverton da Silva, coordinateur de la campagne “connexion santé” de la Maré (1). Mais savoir que cette mobilisation a été décisive pour contenir la pandémie sur notre territoire, ça me remplit de fierté. »

Les premiers mois, l’indice de mortalité à la Maré est deux fois supérieur à la moyenne de Rio de Janeiro. Ce complexe de favelas, le plus important de la ville, compte 140 000 habitant·es sur 5 km2 à peine. Promiscuité, logements peu ventilés, pauvreté, problèmes d’assainissement, insécurité urbaine : les conditions d’une catastrophe sanitaire sont réunies, « alors que les gens ne pouvaient plus travailler, que les revenus, déjà bien faibles, avaient chuté, et que la faim explosait, relate Lidiane Malanquini, coordinatrice de la mobilisation. Les pouvoirs publics n’ont bougé qu’avec retard, quand ils n’ont pas simplement disparu ». Alors la Maré, maillée par un fort tissu communautaire, se prend en main.

Il reste 79% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.