Dossier : Battre Bolsonaro

Élections au Brésil : Rosa Amorim, au nom des sans-terre

À l’image d’autres mouvements sociaux, le Mouvement des travailleurs ruraux sans-terre (MST) s’est décidé, cette année, à multiplier les candidatures à la députation. Troisième volet de notre première série d'articles sur les élections de 2022.

C’est un bar de rue sauvage, ce 25 août. Circulation barrée devant l’Armazém do campo (« le magasin des champs »). De cette ruche sortent tables et chaises, les bières aussi, et un écran géant : à 20 heures, le candidat Lula passe en direct au journal de la Globo, la chaîne la plus regardée du pays. En quelques mois, le siège du Mouvement des travailleurs ruraux sans-terre (MST) de la ville de Recife est devenu le cœur battant de la gauche locale. Le bar applaudit, rit aux bons mots de l’ex-président, 76…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.