Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 5€/mois. :

Politis Web illimité

5 par mois Offre de lancement
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

9 par mois Offre de lancement
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier : 46 N° + 2 hs en prélèvement automatique à durée libre
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

blog /

Publié le 15 décembre 2015
Des images pour comprendre,  les valeurs de la République s'affichent

Des images pour comprendre, les valeurs de la République s'affichent

Martin Ferrer, un étudiant aux beaux-arts, a mis en place un atelier avec 75 élèves du collège Corot de Chelles afin d'élaborer des affiches mettant en avant les valeurs républicaines et les principes qui en découlent. Le vernissage de l'exposition intitulée "des images pour comprendre" avait lieu samedi 12 décembre. Entretien avec ce jeune artiste pas ingrat...

Tu peux te présenter ?

Illustration - Des images pour comprendre,  les valeurs de la République s'affichent Je m’appelle Martin Ferrer. J’ai 22 ans et suis originaire de Chelles en Seine-et-Marne.
J’ai un BTS en graphisme et un diplôme national d’art plastique en communication.
Je suis actuellement étudiant en quatrième année à l’école des beaux-arts de Nancy pour y obtenir le diplôme national supérieur des beaux-arts en communication également.
Dans le cadre de mon mémoire, je travaille sur le rapport du graphisme à l’école.

Quelles sont tes inspirations ?

Il y a beaucoup de choses qui m’inspirent, mais j’ai surtout une culture de l’affiche et du graphisme. Notamment les graphistes issus du collectif Grapus qui ont oeuvré dans le milieu du graphisme d’utilité publique dans les années 70-80. Les graphistes eux mêmes issus de ce collectifs sont mes plus grandes références, comme Vincent Perrottet avec qui je travaille en ce moment ou Pierre Bernard qui a notamment signé les affiches du Secours Populaire. Ce grand graphiste nous a quitté il y a quelques semaines.

Pourquoi cette exposition ?

Je pense que le graphisme est un formidable outil d’expression et d’émancipation intellectuelle. Avec tout ce que l'on a vécu cette année, de Charlie Hebdo jusqu’aux attentats de novembre en passant par la montée du FN, je voulais transmettre et partager les outils d’expression par l’image que j’ai appris dans mon domaine. C’est important de donner la parole aux élèves et de les sensibiliser par les images en général.

Illustration - Des images pour comprendre,  les valeurs de la République s'affichent

Pourquoi des collégiens ?

Le collège est une étape décisive dans la vie d’un jeune. Beaucoup de choses se jouent au collège. Quand il arrive, l’enfant possède une espèce de neutralité sur tout. Il commence à se forger une conscience critique durant l’adolescence, il prend conscience du monde qui l’entoure, c’est durant le collège que commence à se dessiner sa personnalité. À cet âge là, on s’identifie à un groupe, à une façon de penser qui va influencer sa pensée future sur le monde.

Illustration - Des images pour comprendre,  les valeurs de la République s'affichent

C’est encore plus visible dans les collèges de banlieue. C’est donc important de leur donner de nouvelles clés pour comprendre les valeurs importantes de notre société.

Comment as-tu organisé tes ateliers avec les élèves ?

J’ai eu trois heures de suite avec trois niveaux différents.

J’ai demandé à chaque classe de faire des groupes autour des notions suivantes : liberté, égalité, fraternité, laïcité, solidarité, diversité, vivre ensemble et respect.

Illustration - Des images pour comprendre,  les valeurs de la République s'affichent

J’ai d'abord travaillé avec les cinquièmes, chaque groupe a fait un brainstorming autour de la notion sur laquelle ils ont décidé de travailler. Durant l’heure suivante, les quatrièmes ont écrit des phrases à partir des mots trouvés par les cinquièmes. Lors de la dernière heure, les sixièmes ont conclu en illustrant le travail de leur camarades.

C’est un collège difficile, comment as-tu trouvé les élèves ?

Ils étaient très appliqués, ont vite compris le principe : s’exprimer graphiquement en partant des notions exposées. C’était assez naturel sauf peut être pour la laïcité, qui est une notion plus complexe pour eux. C’est d’ailleurs les groupes qui ont eu le plus de mal.

J’ai laissé les élèves constituer leurs groupes eux mêmes par affinités, et forcément les plus turbulents étaient ensembles. Ces groupes là étaient toujours autour de la notion de liberté !

Illustration - Des images pour comprendre,  les valeurs de la République s'affichent

Au départ, ils ont eu du mal à se concentrer, j’ai dû alors passer plus de temps avec eux pour leur expliquer les enjeux de l’atelier et finalement ils ont bien travaillé. Ils ont écrit ou dessiné de belles choses, drôles et spontanées qui aboutissent notamment à ce slogan sur l’une des affiches : « grâce à la liberté, je peux boire du thé à volonté ! ». Ils ont dans l’ensemble tous été très ouverts, très dynamiques et leur attitude fut un appel pour moi à en faire encore plus.

Tu as fait des affiches très colorées, pourquoi ?

La couleur apporte du dynamisme aux affiches, elle attrape le regard en quelque sorte. Toutes les couleurs choisies ont un lien direct avec la notion. Le violet pour la laïcité car cette couleur fait référence au sacré dans la culture chrétienne.

Illustration - Des images pour comprendre,  les valeurs de la République s'affichent

Le bleu pour la liberté car c’est la couleur du ciel et des océans, de l’infini en somme.
Le vert fait référence à la nature, la sagesse et par extrapolation au respect. Le rouge, c’est la couleur de l’amour, de la chaleur et donc de la solidarité, de la fraternité. On retrouve souvent chez les publicitaires cette couleur pour faire appel à la solidarité comme le Sidaction par exemple.
L’orange et le jaune, ce sont des couleurs chaudes, faisant référence au soleil et donc à la diversité, la mixité, le vivre ensemble.

On voit des visages d’élèves pris en photo sur ces affiches, pourquoi ce choix ?

Ces affiches seront exposées dans tout le collège et sont adressées aux élèves. Je voulais ainsi ramener un rapport direct du regardeur et du regardé. J’ai essayé de ramener du sensible à l’image, forcément les élèves vont se reconnaître, reconnaître leurs camarades et d’un coup l’intérêt envers l’image grandit. C’est un peu une clef d’entrée à la compréhension de l’image.

Illustration - Des images pour comprendre,  les valeurs de la République s'affichent

Pourquoi as-tu choisi ton collège d’origine ?


Ce collège de banlieue est plein de diversité. Cela a été formateur pour moi, un vecteur d’ouverture même. Quand je me retrouvais dans des endroits cosmopolites, ça allait de soi après mon passage dans ce collège… Le vivre ensemble, je l’ai vraiment découvert dans ce collège. Et c’est la valeur la plus menacée dans cette société, donc je suis revenu aux sources tout naturellement.

Illustration - Des images pour comprendre,  les valeurs de la République s'affichent


Martin Ferrer avait mis en page [ Le Petit Corot n°26 ->http://fr.calameo.com/read/00438142685f70a406c00] , le journal scolaire du collège Corot en janvier 2015 pour une édition spéciale sur Charlie Hebdo et la prise d'otage de l'Hyper Casher. Numéro très esthétique auréolé du prix du meilleur journal de l'académie de Créteil décerné par le CLEMI.

Haut de page

Voir aussi

Articles récents