Jean-Pierre Vernant : l’éveilleur s’en est allé

Jean-Pierre Vernant, professeur au Collège de France, est mort mardi 9 janvier à 93 ans. Philosophe, grand résistant et communiste atypique, il a profondément renouvelé l’étude de la Grèce antique, notamment grâce au comparatisme et à l’anthropologie historique.

Fin 2004, à l’occasion de la parution du second tome de ses mémoires, la Traversée des frontières – qu’il savait son « dernier » livre –, Jean-Pierre Vernant nous avait reçus 1 dans sa maison emplie de livres à Sèvres. Il s’y est éteint le 9 janvier dernier. Impressionnant autant par sa taille que par son érudition, il accueillait le visiteur avec chaleur et une grande simplicité avant de glisser, généralement au bout de quelques minutes, à un tutoiement « fraternel » qui mettait formidablement à l’aise…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents