Ailleurs

L’après-Bush en Irak Avec le vote du gouvernement irakien, qui prévoit le départ de toutes les troupes américaines au 31 décembre 2011, c’est l’ère Obama qui a commencé. L’administration Bush, qui envisageait d’installer durablement des bases américaines en Irak, a finalement dû concéder un retrait total. Il est même probable que les quelque 150 000 soldats encore en Irak partiront avant le terme de l’accord, puisque le futur président américain a confirmé, dimanche, que les opérations de retrait devraient…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents