Les Indiens  sont de retour

On les croyait morts, à jamais disparus de la scène de l’histoire, entre génocides, pandémies étrangères, asservissements. Certes, on savait qu’une élimination « à basse intensité » se poursuivait dans les Amériques, quand on trouvait du pétrole dans les réserves, de l’or dans les parcs naturels, qu’on voulait construire un barrage hydroélectrique dément, ou plus simplement étendre les surfaces de soja pour développer les agrocarburants. Des Algonkins et Hurons du Nord-Québec aux Mapuches du sud du Chili,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.