Des filles en noir

Politis  • 4 novembre 2010
Partager :

Le beau film de Jean-Paul Civeyrac, Des filles en noir , sort sur les écrans cette semaine. Voici ce que nous en disions lorsqu’il fut présenté cette année à Cannes, à la Quinzaine des réalisateurs : « Des filles en noir met en scène deux jeunes filles aux tendances morbides parce qu’assoiffées d’absolu […] et s’avère très juste dans la description d’une radicalité romantique chez deux adolescentes, dont les prénoms disent l’extraction sociale modeste, Noémie et Priscilla (Élise Lhomeau et Léa Tissier). Elles ne perçoivent de la vie d’adulte que les conventions, les conservatismes, et l’étroitesse de l’horizon. Le film raconte avec sensibilité ce que ces deux filles à l’amitié fusionnelle ressentent comme élan intérieur voué à ne pas trouver sa forme dans le monde matériel. Et si, dans la deuxième partie, une sorte de réconciliation avec l’existant est possible pour l’une des deux adolescentes, le prix à payer en aura été maximal. Jean-Paul Civeyrac est un cinéaste dont la manière douce cache un grand talent à filmer ce qui est terriblement farouche. »

Culture
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don