« Bestiaire » de Denis Côté : La mélancolie de l’éléphant

Dans Bestiaire, Denis Côté montre différents regards que les hommes portent
sur les animaux.

Christophe Kantcheff  • 28 février 2013 abonné·es

Parmi les films « animaliers » qui sortent en nombre ces derniers temps, Bestiaire est sans aucun doute le plus grinçant et le plus inquiétant. Comme Bovines, le beau documentaire d’Emmanuel Gras sur « la vraie vie des vaches », le film du Québécois Denis Côté, récemment récompensé à la Berlinale par l’Ours

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 3 minutes