Deux fronts de gauche à Paris

Le choix des communistes parisiens de s’allier au Parti socialiste dès le premier tour fait tanguer l’alliance avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon bien au-delà de la capitale.

Michel Soudais  • 24 octobre 2013 abonné·es

Foin d’enthousiasme. Samedi soir, la petite dizaine de responsables communistes qui font face à la presse pour communiquer les résultats de la consultation de leurs militants sur les municipales ont le sourire discret. Igor Zamichei, secrétaire fédéral, annonce les résultats sur un ton monocorde : « 1 197 votants, 1 170 se sont exprimés, parmi eux 670 soit 53 % se sont prononcés pour une

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 4 minutes