Du plomb dans l’aile de Ryanair

La compagnie aérienne irlandaise a été condamnée à 200 000 euros d’amende pour travail dissimulé sur l'aéroport de Marseille-Marignane. La reconnaissance en justice de cette infraction au droit social français lui vaut également d'être condamné à payer 10 millions d'euros de dommages et intérêts aux parties civiles, parmi lesquelles figurent l'Urssaf, Pôle emploi, la Caisse de retraite et des syndicats des personnels navigants. Le leader européen du lowcost a prévenu qu’il ferait appel de cette décision.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents