Ivan Segré : « Spinoza était fidèle à la tradition hébraïque »

Pour Ivan Segré, Spinoza est au cœur d’un débat dont l’enjeu est la définition même du judaïsme.

Au travers de l’auteur de l’Éthique, Ivan Segré plaide pour la « relance » d’un judaïsme émancipateur, à l’opposé du judaïsme réactionnaire qui domine aujourd’hui l’espace public. Pourquoi ce livre ? Pourquoi Spinoza ? Et pourquoi maintenant ? Ivan Segré : C’est un projet commun avec Éric Hazan (directeur des éditions La Fabrique). L’idée, c’est d’aborder la question d’un judaïsme émancipateur, alors que ce qui apparaît aujourd’hui comme dominant c’est un judaïsme qui s’inscrit dans un dispositif…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents