Un traité contre les peuples

Le Front de gauche a présenté une résolution sur le projet d’accord transatlantique pour dénoncer l’opacité des négociations. Et pointe les contradictions des socialistes sur le sujet.

Débattre à l’Assemblée nationale du traité transatlantique en cours de négociation entre l’Union européenne (UE) et les États-Unis est un exercice dont la majorité socialiste se serait bien passée. La proposition de résolution européenne sur cet accord de libre-échange baptisé Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (PTCI), déposée par le Front de gauche et discutée à l’Assemblée ce jeudi, est en effet l’occasion d’un grand déballage sur les conditions dans lesquelles ont lieu les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents