Au lycée autogéré de Paris : « Le bac, si je veux ! »

Au lycée autogéré de Paris, l’examen n’est pas une priorité. Depuis plus de trente ans, cet établissement forme avant tout des citoyens responsables.

Pas de cloche pour sonner le début ou la fin des cours. L’assemblée d’élèves et de profs qui assurent le bon fonctionnement du lycée autogéré de Paris (LAP) n’a jamais voté l’installation d’un tel « engin ». Personne ne s’enfuit, tout le monde se tutoie… et le bac n’est pas une priorité dans cet établissement public. Seulement un tiers des élèves obtiennent le sacro-saint examen. « Bac productiviste », tancent des jeunes qui se disent peu intéressés par le « classement compétitiste » et plus décidés à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents