Lyonel Trouillot : Écrire avec les siens

Dans Kannjawou, son neuvième et superbe roman, Lyonel Trouillot donne à voir la dislocation d’un groupe d’amis, à l’image du devenir de son pays, Haïti.

Lyonel Trouillot parvient à résoudre la contradiction de figurer, parmi les écrivains haïtiens, l’un des plus puissants porte-parole de son peuple démuni et, en même temps, d’atteindre à l’universel. Mais peut-être cette contradiction n’est-elle qu’apparente. Peut-être qu’en fouillant loin dans l’humanité de ses personnages, c’est-à-dire aussi dans leur part d’ombre, découvre-t-il ce qui nous unit aux habitants des faubourgs déshérités de Port-au-Prince, au-delà d’un éventuel élan de solidarité. Kannjawou,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents