Morandini : Au nom de l’audience

Jean-Marc Morandini est finalement maintenu sur i-Télé pour une émission quotidienne sur les médias.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Écarté d’Europe 1, déprogrammé sur NRJ 12 après sa mise en examen pour « corruption de mineurs aggravée », accusé de « harcèlement sexuel » et de « travail dissimulé », Jean-Marc Morandini est finalement maintenu sur i-Télé pour une émission quotidienne sur les médias, lancée le 19 octobre.

Dans un premier temps, la direction de la chaîne du groupe Canal avait renoncé à son arrivée, « sauf contre-ordre ». Il faut croire que le contre-ordre est tombé (le même Morandini tenait une chronique dans Direct Matin, de Bolloré), suscitant la consternation de la SDJ d’i-Télé, craignant pour « l’image de la chaîne et de ses journalistes ».

Pour toute réponse, la direction s’est retranchée derrière la « présomption d’innocence », privilégiant surtout « le principe d’audience ». Et que ne ferait-on pas pour quelques parts d’audience ?


Haut de page

Voir aussi

Articles récents