Éric Fassin : «  Ce qui monte, c’est le racisme officiel  »

Le sociologue Éric Fassin observe une aggravation d’un racisme d’État en France. Une dérive qui fragilise l’ensemble de la société.

Vanina Delmas  • 2 novembre 2016 abonné·es
Éric Fassin : «  Ce qui monte, c’est le racisme officiel  »
© Photo : LIONEL BONAVENTURE / AFP

Adepte des collectifs et des tribunes dénonçant les comportements racistes et sexistes, l’enseignant-chercheur Éric Fassin a rejoint le réseau Reprenons l’initiative contre les politiques de racialisation [^1], pour revendiquer « un antiracisme politique ». Il revient sur les étapes majeures de la libération de la parole raciste en France.

On parle aujourd’hui de banalisation de la parole raciste, mais ce phénomène n’est pas récent. On le constatait déjà au lendemain des émeutes urbaines

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Publié dans le dossier
Le racisme est-il devenu légal ?
Temps de lecture : 5 minutes