Le souhait d’une politique globale pour l’intégration des Roms

« Pourquoi ne seraient-ils pas intégrables ? » C’est le titre, volontairement provocateur, d’une rencontre organisée le 22 mars par la sénatrice Esther Benbassa. L’occasion d’insister sur le rôle des politiques publiques dans le processus d’intégration des populations roms.

Malika Butzbach  • 23 mars 2017 abonné·es
Le souhait d’une politique globale pour l’intégration des Roms
© Photo : MARTIN BUREAU / AFP

Nous n'avons pas réussi à changer la situation au niveau national. » C'est sur ce constat sans appel qu'Esther Benbassa, sénatrice EELV, a ouvre la rencontre « Pourquoi ne seraient-ils pas intégrables ? », sur les Roms, qui s'est tenue au Sénat mercredi 22 mars. Cependant, précise-t-elle, il existe des expériences positives au niveau local.

Bien sûr qu'il n'y pas que du positif, il y a aussi les expulsions, les discriminations anti-Roms... Mais on a besoin de ces exemples positifs.

<

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société Politique
Temps de lecture : 3 minutes