Amazon : bientôt un droit d'intrusion au domicile

La firme américaine lance un nouveau service : Amazon Key, qui permettra au livreur d'entrer chez le client en son absence. Avec toutes les dérives que cela ouvre.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Une nouvelle opération commerciale vient d’être lancée aux États-Unis et le sera également dans moins de six mois en Europe et donc en France : Amazon, le nouveau Big Brother qui s’introduit chaque jour un peu plus dans nos vies, va désormais pouvoir entrer dans nos appartements et nos maisons.

Le service Amazon Key consiste à installer des serrures informatisée et connectées chez ses acheteurs. Cela permettra au livreur de pénétrer dans le logement pour déposer le colis en l’absence du client. Le nouveau dispositif étant, sur demande, associé à une caméra, l’identité du livreur pourra être vérifiée par un dispositif de reconnaissance faciale. Ensuite, la serrure sera débloquée à distance pour une durée de quelques minutes.

Les spécialistes, notamment les professionnels de la serrurerie et les informaticiens, énumèrent les dysfonctionnements possibles. D’abord, il sera facile de pirater à distance le système de transmission de la fréquence d’ouverture, fondée soit sur une onde raccordée au système wifi du client, soit à un signal porté par l’alimentation électrique. Ensuite, il n’est pas prévu que les données de chaque client ne puissent pas être communiquées.

D’autre part, on ne peut pas exclure que la police ou des agents de renseignements, notamment le FBI pour les États-Unis, puissent réquisitionner et utiliser le droit d’ouverture pour des visites domiciliaires liées à une enquête. D’autant plus que des sociétés partenaires de prestations pourront facilement bénéficier de ce droit d’intrusion, puisque Amazon a déjà signé des contrats avec d’autres fournisseurs agréés par Amazon Key…

Comme quoi on n’arrête pas le « progrès » remettant en cause la vie privée sous prétexte de faciliter les achats.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents