Les médias libres soutiennent « Complément d'enquête » et « Envoyé spécial »

Devant la réduction programmée des budgets de deux émissions d'investigation de France Télévisions, nous assurons leurs équipes de notre soutien et exigeons le retrait du projet.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


C’est avec stupéfaction que nous avons appris que la direction de France Télévisions a l’intention de réduire drastiquement les budgets et le nombre des journalistes des deux émissions d’investigation « Complément d’enquête » et « Envoyé spécial ».

Ce projet, qui vise les très rares lieux sur les chaînes de télévision où un journalisme soucieux de l’intérêt général et indépendant des pouvoirs peut pleinement assurer sa mission d’information, est un mauvais coup porté à la démocratie.

Nous, médias libérés des puissances financières et journalistes libres, assurons les équipes de « Complément d’enquête » et d « Envoyé spécial » de notre soutien, et exigeons le retrait du projet de réduire leurs moyens de travail.

Médias signataires : Alternatives économiques, Arrêt sur images, Basta, Causette, L'Accent bourguignon, Les Jours, Mars Actu, Mediapart, Politis, Reporterre, Street Press, Vox Europe.

Vous aussi, journaliste ou citoyen, vous pouvez signer ce texte : envoyer votre soutien à medias-libres@riseup.net


Haut de page

Voir aussi

Articles récents