« Western », de Valeska Grisebach : Rencontrer l’autre

Dans les montagnes bulgares, un Western sous haute tension.

Meinhard est un homme doux. Souple de corps et d’esprit. Il est dans ces montagnes bulgares pour « faire du fric ». Ancien légionnaire, il n’aime pas la violence. La virilité agressive des autres ouvriers allemands qui jouent des muscles et de leur pseudo-supériorité devant les villageois (et surtout les villageoises), ce n’est pas son truc. Il écoute les discussions sans y prendre part, contemple le paysage, apprivoise le cheval gris qui se promène près du campement. Il esquive les provocations de son…

Il reste 73% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents