Cette droite qui absout les antisémites

En dénonçant une pseudo-judéophobie de la gauche, certains penseurs et publicistes cherchent à faire oublier que la haine des juifs est née, et continue de prospérer, à l’extrême droite.

Fin 2017, Antoine Gallimard, PDG de la prestigieuse maison d’édition du même nom, confirme qu’il veut procéder à une réédition des pamphlets antisémites de Céline, supervisée par un professeur de littérature québécois, qui réduit ces textes abjects à des « écrits polémiques » (et qui par ailleurs affiche sur sa page Facebook « les marques d’une nette sympathie pour Marine Le Pen [1] »). Comme ce projet soulève un tollé, Gallimard y renonce temporairement, et non sans avoir proféré qu’« aujourd’hui…

Il reste 96% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Extinction Rebellion sonne la révolte en France

Écologie accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents