Afghanistan : Tué pour avoir aidé l’armée française

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 30 juin 2021
Partager :

Abdul Basir, 34 ans, père de 5 enfants, cuisinier à la base militaire française de Kaboul entre 2001 et 2012, est mort assassiné par les talibans. Depuis 2013 et ses nombreux appels au secours, la France lui a refusé trois fois sa demande d’asile, comme celles de dizaines d’autres anciens employés afghans de l’armée française menacés par les talibans. Pour Abdul Basir, même la justice française n’a pas estimé la menace sérieuse, prétendant que les preuves étaient fausses. En 2014, Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans, affirmait pourtant devant les caméras de Vice News que ces anciens employés de l’armée française méritaient la mort. Abdul Basir est le second à être exécuté. Quelle preuve de plus faut-il à la France ?

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don