« Les Graines que l’on sème » : Le deuil de Chiara

Réalisé avec des lycéens, Les Graines que l’on sème fait entendre l’inquiétude de jeunes face à la répression de leur libre expression.

Nathan Nicholovitch a réalisé Les Graines que l’on sème, son troisième long-métrage, avec les élèves du lycée Romain-Rolland d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), à partir d’un fait réel : un sérieux incident qui y est survenu. Des élèves ayant inscrit « Macron démission » sur un panneau à l’entrée de l’établissement ont été placés en garde à vue à la suite de la plainte déposée par la proviseure, à la demande du rectorat, pour « dégradation aggravée ». Les lycéens ont aussitôt organisé un blocus pour exiger le retrait de la plainte. C’est alors que le cinéaste est arrivé sur place dans le cadre d’un atelier annuel organisé par la commune.

Nathan Nicholovitch a pris la balle au bond, et proposé aux lycéens un scénario hypertrophiant la situation : une des leurs aurait succombé lors de sa garde à vue. Elle se nomme Chiara et reste, heureusement, totalement imaginaire.

Il reste 64% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.