Une planète qui bascule

Plus encore que le réchauffement climatique, les limites planétaires, peu connues, constituent des indicateurs du caractère systémique des dégradations écologiques et invitent à repenser nos modèles, à l’heure de la COP 27.

Vanina Delmas  • 9 novembre 2022 abonné·es
Une planète qui bascule
© Une épaissse brume de pollution enveloppe Rashtrapati Bhavan, la résidence présidentielle indienne, à New Delhi le 3 novembre dernier. (Photo : Mayank Makhija / NurPhoto / NurPhoto via AFP.)

En 1972, le rapport intitulé « Les limites à la croissance » – plus connu sous le nom de « rapport Meadows » – alertait déjà sur la finitude des ressources terrestres. À la demande du Club de Rome, une équipe de scientifiques du Massachusetts Institute of Technology (MIT) – dont Dennis et Donella H. Meadows – modélisa les impacts de l’activité humaine sur la planète afin de visualiser les différents scénarios d’une croissance physique exponentielle dans un monde fini.

Sa conclusion était limpide : il ne peut y avoir de croissance infinie dans un monde aux ressources limitées. L’écho de ce rapport a été très important et a suscité de nombreuses critiques – de la part des élites politiques, mais aussi de certains économistes, sur la méthodologie, sur la fiabilité des données de l’étude et, surtout, sur les potentielles conséquences de ses conclusions.

Lire aussi > Éco-anxiété : tempête dans les têtes

L’année suivante, le premier choc pétrolier tend à confirmer que les énergies fossiles sont limitées, mais la foi en de nouveaux gisements et de nouvelles technologies aveugle toujours la planète. Cinquante ans plus tard, le rapport Meadows est devenu une référence théorique, mais n’a pas servi de détonateur pour les décideurs politiques.

« N’importe lequel des systèmes de gouvernance pourrait potentiellement créer un meilleur avenir pour l’humanité si seulement il s’intéressait à l’équité, à l’environnement, à la résilience et au bien-être […].

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Publié dans le dossier
L'humanité dépasse les bornes
Temps de lecture : 10 minutes