blog /

Publié le 20 novembre 2010
Je me souviens …

Je me souviens …

… d’Abraham Serfaty, le Mandela marocain, qui vient de mourir, à 84 ans.

Ce militant de toujours, ingénieur de formation, communiste, engagé d’abord dans la lutte anti-coloniale pour l’indépendance du Maroc, puis contre la monarchie absolue d’Hassan II, a passé 17 ans dans la sinistre prison de Kenitra, dont il ne sortira qu’en 1991,Illustration - Je me souviens … grâce à une campagne de soutien internationale dont sa femme, Christine Daure, fut l’inlassable animatrice.

J’y ai pris ma modeste part, en diffusant sur Antenne 2, dans l’émission Résistances (ce qui ne fut pas sans créer quelques problèmes entre la France et le Maroc …) un film tourné à l’intérieur même de la cellule de sa prison, grâce à une caméra super huit introduite (et ressortie) dans un panier de linge 1

Serfaty et ses co-détenus s’étaient ainsi filmés eux-mêmes et témoignaient de leurs conditions de vie à Kenitra.

Pour mieux connaître ce grand bonhomme, lisez donc sur le blog Kenitra aujourd’hui cette biographie, signée Pierre Barbancey.

(Vous remarquerez au passage — on parlait récemment ici du refus d’amalgamer juifs et sionisme — que ce juif de Tanger était un soutien convaincu de la cause palestinienne, et qu’il considérait le sionisme comme « une idéologie raciste » .)


  1. Joli coup réalisé, si ma mémoire est bonne, avec Christine, par mon confrère Hervé Brusini. 


Photo de Une : Casablanca, Maroc. Un homme embrasse le cercueil de Abraham Serfaty lors de ses funérailles, le 19 novembre 2010. AFP/Abdelhak Senna.

Haut de page

Voir aussi

Articles récents