Politis

Abonnez-vous à Politis

Tout Politis +

11 Par mois
  • Votre hebdomadaire et hors-série en version papier et numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

  • Votre hebdo/hors-série en PDF

  • Lecture de l'hebdo/hors-série sur liseuse

Choisir cette offre
Pour toutes informations, contactez notre service Abonnement au 03 80 48 95 36 ou par e-mail à : abonnement@politis.fr

Offre Découverte spéciale élections 23 numéros + 1 HS

49
Offre Découverte spéciale élections 23 numéros + 1 HS
  • 23 numéros + 1 hors-série en version papier et numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

  • Votre hebdo/hors-série en PDF

Je m'abonne

Web illimité

8 Par mois
  • Votre hebdomadaire et hors-série en version numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

Choisir cette offre

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, réabonnement…
Choisissez une offre

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

blog /

Publié le 29 juin 2012

La politique et le cul …

… les deux ressorts de l’inspiration de Wolinski.

C’est un des très grands dessinateurs de presse et d’humour de ce temps.

La BNF lui consacre une expo : 50 ans de dessins, une paille !

Illustration - La politique et le cul …
Son œuvre naît dans les pages provocatrices du Hari-Kiri de la grande époque, s’enflamme dans le mai 68 de L’Enragé , se civilise dans L’Huma de Roland Leroy et finit par s’embourgeoiser dans Paris-Match ou le JDD .

Allant jusqu’à se prostituer dans la pub, faut bien payer champagne et havanes …

J’ai du mal à lui passer ce côté nouveau riche, ou sa rosette de la légion d’honneur ; et plus encore son manque de solidarité avec son vieux pote Siné, quand ce sale mec de Val l’a viré de Charlie-Hebdo, sous prétexte d’antisémitisme …
Illustration - La politique et le cul …
Heureusement que Georges Wolinski se sauve : par son talent (même s’il s’est pas mal émoussé, il a du stock pour aller au bout de la route) et cette façon unique qu’il a de se mettre lui-même en scène — jeune et vieux — avec toujours ses obsessions : la politique, le cul, en usant généreusement de cette autodérision qui fait qu’on finit quand même par passer l’éponge sur les côtés déplaisants du personnage.

Sale vieux gosse, va !

[Je vous renvoie à un diaporama de LEXPRESS.fr, auquel j’ai emprunté ces deux dessins.]


Tags

Haut de page

Voir aussi

Quelle Europe pour la gauche ?

Politique par

accès libre

 lire   partager

Articles récents