blog /

Publié le 12 septembre 2017
Rentrée sociale déterminée entre Bastille et Place d’Italie

Rentrée sociale déterminée entre Bastille et Place d’Italie

N’en déplaise à notre monarque jupitérien, beaucoup de « fainéant-es » ont défilé ce mardi à Paris. Et ce n'était qu'un début.

Politis, évidemment, était là.

Au moment du repérage l’avant veille, nous avions jeté notre dévolu sur un emplacement qui nous sera finalement « chipé » par les amis de Siné Mensuel. « Même mort, il continue d’emm… le monde », me disais-je en remontant le boulevard de l’Hôpital et jetant un oeil à la couleur du ciel, menaçant au dessus de nous.

© Politis

Nous nous attendions à une manifestation compacte et courte. Ce fut plutôt l’inverse : un long cortège, clairsemé parfois, mais dont la queue n’arrivera place d’Italie que vers 17h30. Les bonnes habitudes retrouvées dans les cortèges parisiens ces dernières années sont au rendez-vous : la musique enregistrée et crachée par les sonos laisse plus volontiers la place belle aux slogans déterminés, aux chants et aux mini-courses banderoles en mains. En dépit de la division syndicale, la détermination des présent-es n’a pas faibli depuis les journées contre la loi El Khomri.

© Politis

« Indépendant ! Engagé ! Sans publicité ! En couleurs ! Appartient à ses lecteurs ! » Autre tradition désormais bien ancrée : au milieu du boulevard, Politis se vend à l’ancienne, à la criée, entre deux averses.

© Politis

Notre numéro de la semaine et sa Une « Loi travail antisociale ! » a beaucoup de succès : la pile de journaux fond rapidement. Et lorsque les troupes « frondeuses » de Force Ouvrière Ile-de-France, fermant la marche au cri de « loi Macron, loi des patrons ! » arrivent à notre hauteur, nous avons déjà tout vendu.

Mais ce n’est qu’un début ! A tous les ami-es, nous disons : rendez-vous dès ce week-end à la Courneuve, puis le 21, et le 23 !

Valentin Gaillard

Photos Michel Soudais et Valentin Gaillard


Valentin Gaillard

Haut de page

Voir aussi

Articles récents