Sauver les bastions

Le PCF, qui paraît davantage menacé par le PS que
par la droite, joue le maintien de son influence.
Au prix de quelques accommodements.

Michel Soudais  • 28 février 2008 abonné·es

Si, pour chaque formation politique, l'enjeu des élections du 9 et du 16 mars consiste à préserver ses positions et à tenter d'en conquérir de nouvelles, l'objectif du PCF est principalement défensif. Aux municipales comme aux cantonales, le parti de Marie-George Buffet joue cette fois encore le maintien de son influence. Depuis trente ans,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 3 minutes