Un bilan en demi-teinte

Le parti communiste perd près de la moitié de ses élus régionaux. C’était « un risque nécessaire », assume sa direction, qui se satisfait des résultats du Front de gauche.

Michel Soudais  • 1 avril 2010 abonné·es

La direction du PCF, qui réunissait le week-end dernier son conseil national, déserté par les derniers refondateurs qui y siégeaient encore, tire un bilan en

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 2 minutes