Une cosmo-politique de l’accueil

À rebours de la xénophobie d’État, une véritable politique de l’accueil des étrangers passe par la nécessité
de trouver du « commun » en dehors de la simple appartenance.

Politis : En décembre 2008, au retour d’un congrès de philosophie à Kinshasa, vous êtes arrêté à Roissy avec une de vos collègues par la police de l’air et des frontières, et placé en garde à vue pour « outrage, menace à agents de la force publique et opposition à mesure de reconduite aux frontières » en raison d’un incident qui s’était déroulé à l’aller. Que s’est-il passé ? Cela a-t-il été le point de départ de ce travail sur la philosophie politique de la question de l’accueil ? Yves Cusset : Je savais,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.