Si la petite histoire devient grande...

L’un des fondateurs du Front de gauche, Éric Coquerel, revient sur l’acte de naissance de la nouvelle formation.

Si le Front de gauche rencontre l’histoire, ce qui n’est pas encore acquis, il aura son historien des origines. Celui-ci n’a sans doute pas la distance critique qui sied à ce genre littéraire (il ne la revendique d’ailleurs pas), mais il a l’avantage d’avoir tout vécu de l’intérieur, et d’avoir été lui-même un acteur de la première heure de l’aventure mélenchonienne. Ce témoin privilégié, c’est Éric Coquerel, aujourd’hui l’un des principaux dirigeants du Parti de gauche. Son livre a le mérite de faire, par…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents