À contre-courant / Euro : la crise sans fin ?

Les déséquilibres commerciaux sont un véritable problème. Mais d’où viennent-ils ? Avec l’euro, les libéraux, embrassant la thèse de l’International Risk Sharing, promettaient la convergence : un pays déficitaire devant recevoir des flux financiers des pays excédentaires, ces flux devaient assurer un surcroît d’investissements et donc un rattrapage de compétitivité. C’est l’inverse qui s’est produit. Il y a eu creusement des déséquilibres, avec des excédents croissants en Allemagne, aux Pays-Bas ou en…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents