Faut-il réformer la politique familiale ?

Bertrand Fragonard propose de moduler les allocations familiales selon les revenus pour plus d’égalité. Christiane Marty défend, elle, le caractère égalitaire de cette prestation et plaide pour une refonte du quotient familial.

Le rapport que j’ai eu l’honneur de remettre au Premier ministre avait principalement deux objectifs. Le premier portait sur les progrès possibles pour améliorer notre système de prestations familiales. Le second concernait le comblement du déficit de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf). Au titre du premier objectif, nous avons fait des propositions « de progrès » qui supposent de mobiliser de l’argent, et donc de dépenser davantage. En particulier en faveur des familles les plus modestes…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.