1000 vaches : garde à vue pour cinq militants de la Confédération paysanne

Une cinquantaine de militants de la Confédération paysanne ont démonté la gigantesque salle de traite de la ferme "des mille vaches" en Picardie. Cinq sont en garde à vue, dont Laurent Pinatel, porte-parole, interpellé de façon très musclée.

Ils avaient promis d'empêcher la première traite des « 1000 vaches » de la ferme-usine de l'industriel Michel Ramery, ils sont passés à l'action ce matin. Dès 8 heures, une cinquantaine d'agriculteurs et de militants de la Confédération paysanne ont débarqué à Drucat, dans la Somme, sur le site aux bâtiments en voie d'achèvement pour démonter la salle de traite, dimensionnée pour soutirer trois fois par jour le lait d'un millier de bêtes en batterie, enfermées là à demeure. Le prototype encore inédit en…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents