Clémentine Autain : « Il nous reste à gravir l’Himalaya »

Au lendemain du congrès constitutif d’Ensemble !, Clémentine Autain affirme la nécessité d’un pôle neuf et porteur d’espoir à la gauche du PS, qui fédère les luttes sociales et écologiques.

Michel Soudais  et  Charles Thiefaine  • 5 février 2015 abonné·es
Clémentine Autain : « Il nous reste à gravir l’Himalaya »
© Clémentine Autain est conseillère municipale à Sevran (93) et codirectrice de *Regards* . Photo : AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

La victoire de Syriza conforte l’optimisme qui se dégage du dernier essai de Clémentine Autain. Même si en France tout reste à faire, reconnaît la porte-parole d’Ensemble !, la troisième composante du Front de gauche.

La victoire de Syriza fait partie de vos raisons d’espérer ?

Clémentine Autain : Une raison magistrale ! Depuis, beaucoup de personnes nous demandent si l’on se voit gouverner… Cela nous sort de la simple posture contestataire, à laquelle nous sommes identifiés, pour nous projeter

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 5 minutes