PS : Le symptôme d’une dérive

Dix-huit députés proches de Manuel Valls ont voté avec la branche la plus dure de l’UMP contre un amendement de Christiane Taubira sur le projet de loi sur le renseignement.

Pour les vallsiens, rien n’est jamais trop à droite. Le projet de loi sur le renseignement, dont le vote interviendra le 5 mai, après les vacances parlementaires, porte témoignage de leur dérive sécuritaire et autoritaire. Ce projet de loi qui offre aux services de renseignement de nouveaux outils afin de surveiller Internet, présenté comme le lieu de recrutement et d’organisation des terroristes, et légalise des pratiques déjà existantes en son sein en échange de leur encadrement, a suscité dès sa…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.