Contre le racisme de classe

Les propos discriminatoires envers les pauvres ainsi que l’exclusion de certains droits pour raisons économiques ou sociales pourront être jugés devant un tribunal : ainsi en a décidé le Sénat.

Thierry Brun  • 24 juin 2015 abonné·es
Contre le racisme de classe
© Photo : POUJOULAT / AFP

Des élus seront-ils un jour attaqués en justice pour des propos discriminatoires envers les pauvres ? Cette question peut se poser depuis qu’une proposition de loi inscrivant un nouveau critère de discrimination, « à raison de la précarité sociale », dans le code pénal et dans le code du travail (voir encadré) a été adoptée en première

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société Police / Justice
Temps de lecture : 3 minutes