Il y a 50 ans, le premier rapport sur le réchauffement climatique

Le 12 novembre 1965, le président américain Lyndon B. Johnson recevait le premier rapport scientifique détaillé annonçant tous les dangers du dérèglement climatique.

Les pays industrialisés ont commencé ce lundi à Paris, en compagnie du le ministre du pétrole saoudien, leur course de lenteur et d’astuces diplomatiques vers la COP 21 pour éviter de prendre des décisions. Et le Congrès des Etats Unis explique plus que jamais dans la presse comment et pourquoi la majorité de ses membres torpilleront les décisions éventuelles du Président Obama : il signera sans doute un accord a minima que son pays ne ratifiera jamais… Il y aura 50 ans pourtant ce jeudi 12 novembre, qu’un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents