« Les valeurs ouvrières ne sont plus transmises »

Réalisé avant les régionales, l’entretien que nous publions ici de deux sociologues, Stéphane Beaud et Michel Pialoux, avec Christian Corouge, ouvrier retraité de Peugeot, explique beaucoup.

Un peu plus d’une semaine après les attentats de Paris du 13 novembre, nous avons eu un premier entretien, le lundi 23 novembre, avec Christian Corouge. Il nous a parlé une quinzaine de minutes. Tout ce qu’il disait nous paraissait si original et si peu entendu que nous avons eu l’idée de proposer à Denis Sieffert un texte de lui en lieu et place d’une analyse qu’il nous avait demandée comme « sociologues ». Nous avons rappelé Christian le lendemain et avons pu discuter un peu moins d’une heure au…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Macron en force

Politique
par ,

 lire   partager

Articles récents