VLC : le couteau suisse du multimédia

Le lecteur vidéo au cône orange et blanc né à l’École centrale sait lire tous les formats et est devenu l’icône du logiciel libre.

Lors d’un colloque à l’Assemblée nationale sur l’emprise des lobbys sur la santé, les organisateurs veulent montrer un extrait de film. Sur l’écran dressé dans l’amphithéâtre, la première image qui apparaît est celle d’un cône de chantier orange et blanc. C’est l’icône de VLC, le logiciel français le plus utilisé au monde. Et aussi le moins rentable : il a dépassé le milliard de téléchargements en restant totalement libre et gratuit. Serait-ce ce zéro bénéfice qui a fait tourner les talons au cabinet…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents